L'écrivain espagnol Jorge Semprun est mort

08/06/11 à 08:03 - Mise à jour à 08:03

Jorge Semprun était un résistant à toutes les dictatures. Il a combattu le nazisme, puis le franquisme, avant de se consacrer à la littérature (et d'obtenir un prix Femina). Il a aussi été ministre de la Culture dans le gouvernement espagnol de Felipe Gonzalez.

L'écrivain espagnol Jorge Semprun est mort

© ImageGlobe

L'écrivain et ancien ministre de la Culture espagnol Jorge Semprun est mort mardi soir à Paris, a-t-on appris auprès de son petit-fils Thomas Landman. Jorge Semprun, qui s'est exilé en France avec sa famille après la guerre civile espagnole (1936-39), s'est éteint "très paisiblement" à l'âge de 87 ans à son domicile parisien, a précisé M. Landman.

Jorge Semprun a été un résistant au nazisme, déporté au camp de Buchenwald, et un activiste communiste anti-franquiste. Responsable à partir de 1953 de la coordination de l'action clandestine du PCE, des divergences l'opposent au chef du parti, Santiago Carrillo. En 1964, Jorge Semprun est exclu du Comité exécutif du PCE. Il se consacre alors à l'écriture, en français et en espagnol. En 1969, son roman "La deuxième mort de Ramon Mercader" obtient le prix Femina.

Adaptateur et dialoguiste des films Z (1969) et L'aveu (1970), il est aussi le complice au cinéma d'Yves Montand et du réalisateur Costa Gavras. Il a également été ministre de la Culture de 1988 a 1991 dans le gouvernement du socialiste Felipe Gonzalez.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires