Hymnes à Gotlib

03/04/14 à 10:54 - Mise à jour à 10:54

Source: Focus Vif

Pilote, Fluide Glacial et le Musée juif de Paris rendent hommage au père de Gai-Luron. Une icône très française, toujours vivace malgré 30 ans de silence.

Hymnes à Gotlib

© Gotlib

Hymnes à Gotlib

On ne dirait pas comme ça, à voir l'actualité qui l'entoure, lui et son 80e anniversaire, mais ça fait 30 ans, pile poil, que Gotlib a lâché le crayon. Comme ça, d'un coup, sans jamais y revenir. A 50 ans, l'un des membres de Pilote, fondateur de Fluide Glacial et de L'Echo des Savanes, père spirituel d'à peu près tous les (bons) humoristes de France et maître à dessiner de moult jeunes auteurs qui aiment se marrer entre adultes, Gotlib donc, estimait avoir tout dessiné. Une décision radicale, digne de ce grand dépressif extrêmement drôle, mais qui ne freine pas l'enthousiasme de ses fans, qui ont le bon goût de le célébrer de son vivant. Ainsi Yann Lindingre, actuel patron de Fluide Glacial, qui s'est associé avec Pilote et Dargaud le temps de produire un hors-série commun, retraçant la carrière et les acquis engendrés par ce grand petit auteur, à l'image de la rétrospective que lui consacre le Musée d'art et d'histoire du judaïsme.

Plus MAD que Spirou

Hymnes à Gotlib

Débutant à Vaillant (qui deviendra Pif Gadget), rapidement intégré par Goscinny à l'équipe de Pilote, fondateur de L'Echo des Savanes avec Mandryka et Bretecher, fondateur de Fluide Glacial... Marcel Gotlib est passé par toutes les pages de la bande dessinée française, quittant rapidement la presse jeunesse pour littéralement inventer une nouvelle bande dessinée, cette fois typiquement française et adulte, plus directement inspirée du MAD américain d'Harvey Kurtzman que du Spirou de Marcinelle: un goût prononcé pour le pastiche, le style "réalistico-comique", les jeux de langage, le lettrage, la provocation, l'auto-parodie... Le Hors-série qui lui est consacré montre bien cette évolution, de Nanar, Jujube et Piette à Superdupont, et l'apport, toujours contemporain, de l'auteur à l'"umour" et aux "bandessinées", comme le fronton de Fluide l'a toujours claironné. Le Musée d'art et d'histoire du judaïsme retrace la même histoire et le même hommage, insistant logiquement sur la judéité bien présente dans l'histoire et les histoires de Gotlib, alias Marcel Gottlieb, fils d'immigrés juifs hongrois, caché pendant la Seconde Guerre et orphelin d'un père assassiné à Buchenwald. On trouve dans ce traumatisme et ses racines juives beaucoup des clés de son oeuvre, toujours drôle, parfois tragique et assoiffée de liberté.

  • Hors-Série Spécial Gotlib, numéro spécial co-édité par Pilote et Fluide Glacial, 124 pages.
  • Les mondes de Gotlib, jusqu'au 27/07/14 au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme. 71, rue du Temple, 75003 Paris.

En savoir plus sur:

Nos partenaires