Artistes et créateurs, cette nouvelle plateforme veut booster votre travail

15/12/16 à 10:52 - Mise à jour à 10:52

Source: Belga

Creatis se lance en Belgique avec ING et KissKissBankBank pour créer le premier incubateur d'entreprises belges dédié aux industries culturelles et créatives.

Artistes et créateurs, cette nouvelle plateforme veut booster votre travail

Creatis à Paris © Vincent Everarts

ING et Creatis ont lancé mercredi à Bruxelles l'appel à candidature pour le premier incubateur du pays dédié aux entreprises des industries culturelles et créatives. Une dizaine d'entreprises seront sélectionnées et bénéficieront d'un accompagnement de la banque afin d'accélérer leur croissance. La sélection sera finalisée mi-janvier pour une inauguration début février.

L'incubateur belge de Creatis, une résidence d'entrepreneurs culturels déjà active à Paris, sera hébergé sur quelque 240 mètres carrés de l'ING Art Center situé place Royale à Bruxelles. Entre dix et douze startups seront accueillies et pourront occuper les 25 postes de travail prévus. "L'objectif est que cela devienne un lieu de 'fertilisation croisée' et pas un simple espace de co-working", précise Stephan Salberter, chef de la communication chez ING.

Les entreprises qui seront sélectionnées d'ici la mi-janvier pourront couvrir une grosse dizaine de domaines tels que les médias, l'animation, la musique, l'architecture, la mode, les arts culinaires, etc. Seront privilégiées les sociétés développant une activité innovante liée au numérique, travaillant sur des projets pouvant être exploités sur les marchés européen et international et "dont les créateurs s'inscrivent dans une logique de décloisonnement des secteurs et des méthodes de travail".

Les projets pourront être à différents stades de leur développement. Que les entreprises en soient à celui du prototype ou soient déjà bien établies, "nous essayerons d'équilibrer le panel", souligne Edouard Meier, directeur de Creatis Belgique. Les startups plus matures pourront dès lors servir de référence aux jeunes pousses et, du côté d'ING, "on espère que des secteurs 'plus anciens' pourront, via le travail collectif, se régénérer".

Concrètement?

Les entreprises sélectionnées auront l'opportunité de louer des postes de travail au sein de Creatis Belgique à l'ING Art Center, au prix de 270 euros par mois pendant un an. Elles bénéficieront de différents encadrements personnalisés: du coaching, des ateliers collectifs avec les autres entreprises présentes, des formations spécifiques, du suivi individuel... Les coachs issus d'ING, pour l'aspect artistique mais aussi technologique et financier, et de Creatis ont déjà été choisis.

"Les autres grands partenaires de l'incubateur seront dévoilés d'ici l'inauguration", précise Edouard Meier. "Il s'agira entre autres de spécialistes des technologies entrepreneuriales, de fonds d'investissement privés et publics, de business angels, de spécialistes artistiques..." Les différents coachs seront "activés" en fonction des incubés sélectionnés par ING et Creatis. Cette dernière recevra quant à elle une rémunération indexée sur la réussite des projets suivis.

En région bruxelloise, l'industrie culturelle et créative représente 45.000 emplois et génère 6,3% du PIB, a rappelé Edouard Meier. Lancé à Paris il y a cinq ans, Creatis y a déjà accompagné 105 entreprises, permettant la création de 350 emplois. Ensemble, ces entreprises ont levé 8 millions d'euros de fonds privés et engrangé un chiffre d'affaires de 22 millions d'euros.

Nos partenaires