Musicien, révolutionnaire, légende, c'est Bob Marley au cinéma

- Mis à jour le

Source: Focus

Où Brake pompe Buried qui pompait Kill Bill, Monolake cause vie, mort et fantômes, une nouvelle série hospitalière déboulera peut-être, Bob Marley a droit à son doc de luxe, et les rockeurs d'il y a 40 ans avaient chez eux de bien beaux revêtements muraux.

Ceux qui ont vu l'excellent Buried, où un contractuel américain en Irak est enterré vivant dans un cercueil avec quelques loupiottes, un téléphone portable et un serpent, auront un peu de mal à sérieusement considérer Brake, qui voit cette fois un agent spécial d'un service contre-terroriste enfermé dans un coffre de voiture avec... quelques loupiottes, un téléphone portable et des guêpes!!! Plagiat pur? Série B reprenant une idée percutante pour la tordre encore davantage? Prémisses identiques pour un résultat très différent? L'accusation de plagiat n'est en tous les cas pas recevable: Buried et Brake ont en effet tous deux été développés en 2010, quasi simultanément, et l'on peut d'ailleurs suspecter que l'un comme l'autre se sont en fait inspirés de ce double-épisode resté fameux des Experts réalisé par Quentin Tarantino en 2005, lui-même rip-off d'une scène de Kill Bill Vol. 1, en 2003, où Uma Thurman passait elle aussi un bon moment dans un cercueil, sous terre. Étonnant, n'est-il pas? C'était la minute de Monsieur Claustrophobe.

http://trailers.apple.com/trailers/independent/brake/

---

Ce week-end à Recyclart, dès vendredi dans Fact, Monolake défendait son nouvel album, le très "métaphysique" Ghosts. Interview du bonhomme, qui a beau faire de la musique électronique à vocation plus ou moins dansante, n'est pas vraiment là pour rigoler! C'est la minute de philosophie de comptoir post-clubbing: où vais-je? Dans quel état j'erre? Quand t'es mouru, c'est foutu ou que tu reviens en tutu?

http://www.factmag.com/2012/02/17/monolake-on-how-we-cope-with-death-mythologies-rituals-drugs-and-ghosts/

---

Police scientifique ou personnel médical? Il semble bien que les scénaristes jouent souvent à pile ou face au moment de lancer de nouvelles séries et en ce qui concerne Chelsea General, la piécette est donc retombée côté toubibs. Tous deux médecins à grandes gueules, Ving Rhames (Pulp Fiction, Mission Impossible...) y tiendra tête à Alfred Molina (Dead Man, Spiderman 2...). On voit d'ici le pitch: l'afro-américain de descendance prolo contre l'arrogance pincée du ressortissant britannique assis sur sa green card. Permis de bailler.

http://www.deadline.com/2012/02/ving-rhames-to-star-in-david-e-kelleys-tnt-medical-drama-pilot-chelsea-general/

---

Avec un biopic sur Cloclo marketé comme une campagne électorale et un doc très attendu sur Bob Marley, 2012 va drôlement ressembler à 1978. Ce dernier projet est l'oeuvre de Kevin Mc Donald (Le Dernier Roi d'Ecosse) et entend bien dépeindre l'icône du reggae/la première superstar du Tiers-Monde via l'angle "musicien, révolutionnaire, légende". Noble ambition et résultat probablement percutant, avec pour seul effet pervers un revival probablement bien pêle-jonc, quant à lui. Could you be loved?

http://www.huffingtonpost.fr/2012/02/16/bob-marley-bande-annonce-documentaire_n_1282503.html?ref=fr-culture

---

Il y a un peu moins d'une quarantaine d'années, quelques stars du rock ont été photographiées avec leurs parents, souvent au domicile de ces derniers. Elton John, Frank Zappa, Eric Clapton et d'autres se sont prêtés au jeu et, attention les yeux: fringues, papiers peints, revêtements sur les divans et rouflaquettes sont entièrement d'époque. L'hallu de la semaine, le retour d'acide du mois.

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2098596/Photos-1970s-rock-stars-parents-reveal-humble-roots-childhood-homes.html

Serge Coosemans