Leonard Nimoy, monsieur Spock, prend sa retraite définitive!

19/08/11 à 13:53 - Mise à jour à 13:53

Où le Sound of Fear fait trembler Londres, Leonard Nimoy prend sa retraite, Stephen King est un auteur plutôt classique, et, malgré un casting un peu ouf, The Father of Invention peut s'avérer charmant.

Leonard Nimoy, monsieur Spock, prend sa retraite définitive!

© DR

A Londres, début septembre, ce sera l'occasion de se prendre dans les oreilles "le son de la peur" et on ne parle pas ici d'hurlements d'émeutiers et du bourdonnement des hélicoptères de la police mais bien de bandes originales issues de films d'épouvantes. The Sound of Fear est en effet un festival ayant pour thème la musique et le design sonore de telles productions cinématographiques. La manifestation annonce un programme plutôt chargé et alléchant, joli mélange de performances musicales, de véritables concerts, d'installations artistiques, de conférences et de rencontres avec des stars du genre. John Carpenter, par exemple.

http://www.factmag.com/2011/08/16/sound-of-fear-john-carpenter-alan-howarth-people-like-us-and-more/

---

A 80 ans, Leonard Nimoy, qui était encore dernièrement apparu sous les traits d'un Spock issu d'un monde parallèle dans le reboot de Star Trek par JJ Abrams, se retire. Se retire du cinéma mais aussi du circuit des conventions, dont il était un fervent habitué. Une nouvelle officialisée hier qui nous en a rappelée une autre : on est toujours sans nouvelle du nouvel album de son ami le Capitaine Kirk, ce disque de William Shatner (lui aussi né en 1931) annoncé depuis plusieurs mois et enregistré avec Zakk Wylde (Ozzie Osborne Band), Ray Davies des Kinks et Peter Frampton!

http://www.denofgeek.com/movies/1017652/leonard_nimoy_retiring_for_good_in_october.html

http://arts.nationalpost.com/2011/04/13/william-shatner-unveils-tracklisting-for-upcoming-album/

---

Stephen King est-il un pisse-copie doté d'un certain sens du marketing, un génie de la série B ou tout simplement un auteur classique d'une littérature qui n'a d'épouvantable que ses thèmes ; le fond, les trames, les prémisses, la construction et la psychologie des personnages s'avérant quant à elles à chaque coup plutôt solides. Comme à chaque nouvelle sortie du Prince de la Pop (Dôme tome 1, 923 pages, sera disponible en français à la rentrée), la question revient. Les réponses aussi, d'ailleurs.

http://www.slate.fr/story/42125/stephen-king-dome

---

Casting peut-être un peu bizarre, où la belle et d'apparence toujours pimpante Heather Graham (1970) est censée interpréter une amie de l'âge de la fille de Kevin Spacey (1959). N'en demeure pas moins que The Father of Invention se présente comme une comédie pour adultes, mâture et pleine de réflexions sur la vie, où un inventeur bidon doit impérativement se réinventer après dix ans de prison. Cela pourrait s'avérer charmant.

http://chroniquescinephile.blogspot.com/2011/08/trailer-de-father-of-invention-vo.ht

Serge Coosemans

Nos partenaires