Joaquin Phoenix street-marketé par Shepard Fairey

11/08/10 à 11:42 - Mise à jour à 11:42

Où un nouveau mag culturel se veut itinérant, Joaquin Phoenix est street-marketé par Shepard Fairey, The Pop Group se reforme et Tony Scott raconte l'histoire du train devenu missile.

Joaquin Phoenix street-marketé par Shepard Fairey

Revoilà le papier qui marque des points contre le web. Nouveau magazine culturel, I Heart a pour idée très originale d'être complètement itinérant. En clair, éditeurs et rédacteurs s'installent dans une ville pour 3 mois, forment une équipe complémentaire sur place, fouillent tous azimuts dans l'offre culturelle des lieux, plus réactifs, rapides et malins qu'un Petit Futé, et livrent au final une revue de 200 pages. Premier numéro, première virée urbaine : Austin, Texas!

http://musique.fluctuat.net/blog/44659-i-heart-leur-coeur-bat-pour-le-texas.html

Bonne nouvelle, les freaks. L'étrange objet filmique concocté par l'acteur Joaquin Phoenix et son Casey Afleck de beau-frère, a finalement trouvé un distributeur américain. Autre bonne nouvelle : le street-marketing de la chose a été laissé aux mains de Shepard Fairey, artiste connu via la marque Obey, les portraits bicolores d'Obama en 2008 ainsi que 1000 et 1 autres choses généralement plutôt soufflantes (la décoration extérieure de la gare d'Amsterdam, encore dernièrement...). Depuis quelques semaines, on voit donc apparaître sur les murs de grandes villes américaines un portrait au pochoir de l'acteur parti ou non en sucette, là est toute la question. Un début de galerie par ici :

http://www.pastemagazine.com/articles/2010/08/shepard-fairey-immortalizes-joaquin-phoenix.html

Début septembre à Paris, comme de coutume depuis quelques années, se tient l'Etrange Festival, rencontres filmiques de l'espèce la plus rare et perturbante. S'y tiendra aussi pour le coup de 2010 une pause musicale, pas vraiment de tout repos, mais bon... Alec Empire au menu mais surtout, The Pop Group, légendaire combo post-punk plus radical qu'une boîte de radicaux libres et qui suite à de gros problèmes juridiques entre ex-membres du combo, ne s'était pas reformé depuis près de 30 ans. Au micro, l'indomptable Mark Stewart. Derrière, une fièvre de musique industrielle, funk, free-jazz... Qui peut toujours faire très très mal. A vivre, assurément...

http://www.the-drone.com/magazine/the-pop-group-a-paris/

Hollywood pour tous, c'est très simple : quand ce n'est pas un film de super-héros qui sort, c'est un " machin " des frères Scott, Ridley ou Tony. Au premier les " machins historiques ", au second, les " machins machins ", généralement avec Denzel Washington dans le rôle principal. Le machin de l'année de Tony a pour titre Unstoppable et raconte l'histoire d'un train bourré de produits toxiques que plus personne ne peut arrêter, ce qui occasionne beaucoup d'explosions au ralenti sur la voie ferrée. C'est basé sur une histoire vraie et on suppose donc que le " it's not a train, it's a missile " vient directement d'une manchette de la DH locale de l'époque du drame...

http://www.eklecty-city.fr/cinema/la-premiere-bande-annonce-du-prochain-tony-scott/

Serge Coosemans

Nos partenaires