American Psycho, The Musical: Patrick Bateman sur les planches de Broadway

13/12/10 à 14:11 - Mise à jour à 14:11

Où Eric Clapton a failli sauver le monde, les Clash, c'est pas bien, Hugh Jackman aligne un navet de plus à sa filmo, et American Psycho de Bret Easton Ellis va devenir une comédie musicale...

American Psycho, The Musical: Patrick Bateman sur les planches de Broadway

© DR

Corée du Nord, dans les années 2007-2009. Dans un pays où le rock et la pop sont interdits, puisque véhiculant des valeurs occidentales corruptrices, a failli jouer... Eric Clapton. Cela, parce que le fiston au Grand Leader est totalement fan du britannique guitariste. Eventualité de concert qui a évidemment aussi été très sérieusement soutenue par différents appareils d'états de nos régions, voyant là une bonne occasion de pénétrer le mystérieux territoire staliniste et d'y faire entrer de l'aide humanitaire (avec, on le suppose, quelques espions dans les sacs de riz).

Après la blonde plantureuse du Colonel Khadafi et en attendant les références aux OVNI promises par Julian Assange avec un certain amusement, c'est la nouvelle révélation totalement hallucinatoire de WikiLeaks, sortie ce week-end par The Guardian.

http://www.guardian.co.uk/world/2010/dec/11/eric-clapton-north-korea-wikileaks

---

C'est un verdict que l'on croise à de nombreux comptoirs de bistrots mais plus rarement dans les magazines et la littérature rock: "Et si les Clash, c'était de la merde?", surtout quand ils sont passés du punk pur et dur à la sono mondiale de l'album Sandinista? Comme toujours, la thèse est ici défendue par un pochetron keupon, toutefois pas si anonyme que de coutume puisque l'homme s'appelle Vince White et est en fait le dernier musicien à avoir rejoint le groupe, à l'époque du déclin qui allait mener à Cut The Crap, album final, indigne et pitoyable. White a écrit un bouquin sur cette expérience, Out of Control, où il démolit totalement la légende d'un groupe talentueux, intègre et politiquement engagé, se permettant même des critiques acerbes envers l'icône Joe Strummer. En Angleterre, la critique du livre est plutôt flatteuse, bien que celui-ci se vende peu et soit assez mal distribué. Lost in the supermarket, sans doute...

http://www.viceland.com/blogs/fr/2010/12/02/et-si-les-clash-cetait-de-la-merde/

---

Il y a 10, 15 ans, ce genre de film aurait été tourné en Thaïlande pour trois kopecks et un carnet de chèques repas avec Jean-Claude Van Damme dans le rôle principal. En 2010 (2011, pardon), Hollywood brûle la Master Card pour s'adjoindre au projet Hugh Jackman et une branlée d'effets spéciaux chiadés. Les 3 kopecks et les chèques repas reviennent toutefois au scénariste et, franchement, c'est du vol! Real Steel tient en effet le ponpon du couillon avec son histoire de combats sur des rings futuristes, où à la place de boxeurs/catcheurs, on y met des robots! Bref, Kickboxing contre Transformers, avec un soupçon d'Iron Man. Goldorak, go!

---

American Psycho, The Musical. Nous sommes le 13 décembre, pas le premier avril et il y a donc des chances que ce ne soit pas une blague! Bouquin de Bret Easton Ellis scandaleux il y a 20 ans, adaptation ciné assez ratée il y a 10 ans, les frasques du trader serial killer fan de Whitney Houston et Phil Collins auront donc droit à encore une vie, cette fois sur les planches de Broadway. Les chansons sont écrites par Duncan Sheik et le livret par Roberto Aguirre-Sacasa, noms que l'on vous invite à entrer dans Google si vous voulez la confirmation qu'ils sont en fait tout à fait capables de délivrer un travail vraiment réussi, étonnant et, surtout, respectueux du côté over the top du matériel de base. Maintenant, pour la scène avec les prostituées et les petits animaux, hein...

http://www.variety.com/article/VR1118014592?refCatId=15

Serge Coosemans

En savoir plus sur:

Nos partenaires