World Invasion: Battle Los Angeles

19/04/11 à 13:15 - Mise à jour à 13:15

FILM DE GUERRE | Grosses ficelles et gros effets pour ce film d'invasion d'extra-terrestres, évidemment bien foutu, très efficace et bourré de testostérone. Et non dénué de fond propagandiste. Avec un Aaron Eckhart tout ce qu'il y a de plus professionnel.

World Invasion: Battle Los Angeles

© DR

FILM DE GUERRE | 2011. Assiégé par des extra-terrestres à la force de frappe exceptionnelle, le monde n'est plus que chaos, scènes de panique et de dévastation. Alors que les villes de la planète renvoient les mêmes images de désolation, Los Angeles fait bientôt figure d'ultime poche de résistance face à un ennemi insaisissable et guère disposé, visiblement, à faire de quartier dans sa détermination à s'approprier l'eau. La survie de l'humanité n'y tient cependant qu'à un fil, ou plutôt à un peloton de Marines, conduits dans une mission de la dernière chance par le sergent-chef Nantz (l'impeccable Aaron Eckhart), 20 ans de service, et une réputation controversée pour le moins...

Recyclant le thème de l'invasion extra-terrestre, World Invasion: Battle Los Angeles adopte la forme d'un film de guerre sous testostérone, immergeant, sans ménagement, le spectateur au coeur des combats -quelque part au confluent de District 9, d'un jeu vidéo et d'oeuvres réalistes façon Black Hawk Down. Techniquement et visuellement bluffant, le film de Jonathan Liebesman joue ainsi la carte de l'efficacité, incontestable, au détriment de celle de la psychologie, sommaire. A quoi il ajoute un fond propagandiste à la Starship Troopers, tellement énorme pour le coup qu'il prête à sourire. On ne s'étonnera guère, du reste, d'y voir le souvenir de John Wayne mis à contribution.

World Invasion: Battle Los Angeles, film de guerre de Jonathan Liebesman, avec Aaron Eckhart, Michelle Rodriguez, Bridget Moynahan. 1h55.

J.F. Pl.

Nos partenaires