Un faux film pour frauder le fisc

26/03/13 à 17:18 - Mise à jour à 17:18

Argo n'est pas loin: en Angleterre, des escrocs réalisent un faux film pour profiter du système d'allègement fiscal.

Un faux film pour frauder le fisc

© DR (capture d'écran)

Le scénario n'est pas sans rappeler Argo. En Angleterre, une équipe de producteurs et d'hommes d'affaire décident de réaliser un faux film... Non pas pour sauver ses compatriotes, coincés dans une ambassade en Iran, mais pour empocher l'argent du contribuable britannique. L'actrice et productrice Aoife Madden a en effet eu l'idée d'exploiter le système d'allègement fiscal destiné à soutenir la production de films en Angleterre, en annonçant la création d'un film, qui n'aurait en fait jamais vu le jour.

Pendant des mois, ils parviennent à tromper les fiscalistes. Pour crédibiliser leur projet intitulé A Landscape of Lives (Un paysage de vies), les fraudeurs recrutent un scénariste, lui assurent que le tournage se fera en Egypte, et qu'ils espèrent la présence des acteurs Omar Sharif et Jeremy Irons. L'équipe monte même une société de production, Evolbed Pictures, et affirme qu'elle a trouvé un financement en Jordanie. Le programme gouvernemental permet aux cinéastes de réclamer jusqu'à 25% d'allègements fiscaux de leurs dépenses; ils prétendent donc à un budget de 19,6 millions de livres (22 millions d'euros), et soumettent au fisc des déclarations sur 2,78 millions de livres (3,27 millions d'euros).

Quand l'administration fiscale découvre la tromperie, 1,7 millions ont déjà été touché par l'équipe, alors que seulement sept minutes ont été tournée dans un appartement, pour quelques milliers de livres. Les fournisseurs et les studios soi-disant impliqués dans la réalisation du film n'en ont en fait jamais entendu parler, et les acteurs impliqués dans ce projet bidon ne se doutaient pas de la tromperie, selon la juge du tribunal de Southwark à Londres.

En tentant de rattraper le coup, ils gagnent un Prix

Pour tenter d'étouffer l'affaire, Madden et ses acolytes ont alors réalisé dans l'urgence un film à petit budget (84.000 livres, c'est-à-dire à peine 100.000 euros): A Landscape of Lies (Un paysage de mensonges). Le tournage s'est fait avec des acteurs inconnus et des présentateurs TV britanniques, et un DVD est sorti en 2011. Ironie du sort, le thriller bancal dépeignant un monde avide de pouvoir, au sein duquel se mêlent mensonges et trahisons, a remporté un "Silver Ace" (As d'argent) au Festival du film de Las Vegas.

Finalement, les cinq fraudeurs à l'origine du projet écopent de trois à six ans de prison. Selon The Time, l'affaire "donne un aperçu (...) de la corruption dans l'industrie cinématographique britannique" et pour la procureur, elle pose question sur la naïveté du système d'allègement fiscal. Aoife Madden, pilote de l'arnaque, est la première personne à être condamnée pour escroquerie de plusieurs millions de livres au Gouvernement britannique, sous couvert du programme de soutien des cinéastes.

Adèle Dachy

Nos partenaires