Olivier Meys, un jeune Belge amoureux de la Chine

28/03/18 à 10:12 - Mise à jour à 10:13
Du Le Vif Focus du 22/03/18

Bitter Flowers fait s'épanouir le cinéma d'un jeune Belge amoureux de la Chine, et jusqu'ici connu pour ses documentaires.

Nous n'oublierons jamais Lina, venue de sa Chine natale à Paris pour y travailler comme nounou, et qui finira par s'y prostituer. Jouée admirablement par Xi Qi, l'héroïne du premier long métrage d'Olivier Meys prend place au rang des personnages les plus passionnants du cinéma belge récent. Et du cinéma chinois, aussi! Le jeune réalisateur ayant tissé avec le géant d'Orient des rapports aussi durables que féconds, dont témoignent plusieurs documentaires du plus haut intérêt. C'est durant ses études à l'IAD, au tout début des années 2000, que Meys rencontra, sur un tournage, un décorateur chinois qui lui parla d'un début de scandale autour du sang contaminé au Hunan. L'idée d'aller là-bas, de faire sur ce sujet brûlant un film à deux, et "à l'arrache", aura marqué le point de départ d'une aventure se poursuivant aujourd'hui encore, à travers une fiction documentée à la justesse troublante....

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires