Macao, l'envers du jeu

13/01/17 à 13:30 - Mise à jour à 13:46

Source: Focus Vif

Le premier Macao International Film Festival & Awards s'est tenu début décembre. Échos d'une manifestation inscrite au confluent de l'Orient et de l'Occident, et ayant décliné le cinéma de genre sous toutes ses formes...

Un casino imposant, le Sands, d'un côté, un pseudo amphithéâtre romain jouxtant un ensemble aux improbables contours égyptiens de l'autre: à peine débarqué du ferry en provenance de Hong Kong, le décor est planté. Soit Macao, place forte du jeu, et patchwork architectural hétéroclite où cohabitent, au mépris de l'entendement comme souvent du bon goût, témoignages nombreux de l'époque portugaise (des églises baroques aux plaques de rues), éléments aux courbes design tels le Science Center, buildings champignons et manifestations de grandiloquence kitsch (le matamoresque Grand Lisboa, qui domine la ligne d'horizon de la ville, se muant en sapin de Noël irréel à la nuit tombée) ou plus kitsch encore (le Venetian, sur l'île de Taipa, 3 étoiles au Routard, et un décor en pur toc vénitien où jusqu'au Grand Canal a été reconstitué, gondoliers inclus, sous une voûte azurée)... Une ville hors-normes, donc, et désormais le cadre forcément exotique et non moins sûrement insolite du Macao International Film Festival & Awards (Iffam), dont la première édition se déroulait du 8 au 13 décembre derniers.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires