Les voyages de Gulliver (0)

23/02/11 à 09:07 - Mise à jour à 09:07

COMEDIE | Voilà une nouvelle adaptation du célèbre conte de Jonathan Swift, mais qui est tout aussi mini que les personnages à qui celui-ci donnait vie. Les gags sont franchement mauvais, la 3D inutile, et le jeu d'acteur peu inspiré.

Les voyages de Gulliver (0)

© DR

Mini mini mini. Tout est mini dans la vie de Gulliver. Modeste employé au service courrier d'un journal new-yorkais qui entame sa carrière de grand reporter au triangle des Bermudes et atterrit sur Lilliput, royaume peuplé par des êtres minuscules. Rikiki, cette comédie d'aventures l'est aussi. Les gags manquent cruellement d'inspiration. Jack Black fait son show. Quant à l'utilisation de la 3D, pour ceux que ça tenterait, elle est aussi inutile que des chaussures à un cul-de-jatte. Bref, Rob Letterman (Gang de requins) a réussi à vider de son sens la célèbre oeuvre satirique de l'écrivain irlandais Jonathan Swift qui inspire le cinéma depuis Méliès (Le Voyage de Gulliver à Lilliput et chez les géants)... Paix à son âme.

Les voyages de Gulliver, de Rob Letterman, avec Jack Black, Jason Segel, Emily Blunt. 1h25.

J.B.

Nos partenaires