Les invisibles

04/12/12 à 14:59 - Mise à jour à 14:59

DOCUMENTAIRE | Sébastien Lifshitz fait témoigner des gays et lesbiennes âgés, épanouis, dans un documentaire à la fois drôle, émouvant et lumineux.

Les invisibles

© DR

DOCUMENTAIRE DE SÉBASTIEN LIFSHITZ. 1H55. SORTIE: 05/12. ****

Belle idée que celle de Sébastien Lifshitz, parti à la recherche d'hommes et de femmes homosexuel(le)s entré(e)s dans le troisième âge et témoignant devant la caméra, se racontant et se souvenant d'une vie intime longtemps abritée des regards extérieurs. En évoquant au passage les (joyeuses) luttes essentielles des années 70, quand militants gays et lesbiennes féministes osèrent se montrer, revendiquer leur place au soleil dans une société qui les confinait à une invisibilité culpabilisante. Lifshitz filme avec curiosité, attention, ces êtres qui se dévoilent sans exhibitionnisme aucun. Il leur voue une tendresse solidaire qui s'allie à la très belle lumière des images, créant une atmosphère complice où la souffrance affleure parfois, conjuguée au passé, mais où l'humour est aussi bien présent. Un film aussi beau qu'utile, voire nécessaire.

Nos partenaires