Femmes et cinéma (3/6): Brigitte Bardot, icône de la modernité

30/07/18 à 15:51 - Mise à jour à 15:51
Du Le Vif Focus du 26/07/18

En 1956, Roger Vadim invente le mythe Bardot à la faveur de Et Dieu... créa la femme. La révolution est en marche.

"Au cinéma, Bardot a inventé un genre. Et Dieu... créa la femme est son Ange bleu. Alors que Dietrich construit une persona synthétique d'une perfection mystérieuse, la figure de Bardot est sa propre substance. Elle habite son corps comme Marlène habite ses robes. Si elle n'a pas la magie inaccessible de Dietrich, elle est plus proche du public. Jusqu'à Bardot, le cinéma hollywoodien fabriquait des mythes. Lancées par les studios, Garbo, Dietrich, Monroe aspirent à la même réputation que les grands acteurs de théâtre et tirent leur prestige des films qu'elles ont tournés. Bardot tire le sien de son attitude. Après elle, les femmes ne seront plus tout à fait les mêmes. Si Vadim a fait de Brigitte une vraie femme, Bardot a fait d'elle une femme vraie." Emprunté à Brigitte Bardot plein la vue, l'ouvrage que lui consacrait l'écrivain Marie-Dominique Lelièvre en 2012 (1), cet extrait traduit l'ampleur du phénomène B.B., exposé à la face du monde en décembre 1956, et expression d'une liberté féminine déployée tous azimuts. De quoi, en tout état de cause, bousculer la société corsetée de l'époque.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires