Denis Villeneuve: "C'était clair que l'armée américaine ne soutiendrait pas le film, vu ce qui y est dit"

13/10/15 à 16:03 - Mise à jour à 16:03

Source: Focus Vif

Dans Sicario, le cinéaste canadien Denis Villeneuve investit la frontière américano-mexicaine, zone de non-droit à la merci des cartels de la drogue, et théâtre d'un thriller d'une stupéfiante noirceur...

Découvert au tournant du siècle avec Un 32 août sur terre puis Maelström, le réalisateur québécois Denis Villeneuve passait la surmultipliée une dizaine d'années plus tard, enchaînant, avec Incendies et Prisoners, deux films rien moins qu'impressionnants. Après un Enemy en forme de parenthèse virtuose, Sicario vient confirmer aujourd'hui que le cinéaste a le chic pour s'aventurer en zones sensibles, signant, autour de la frontière américano-mexicaine, un thriller d'une saisissante noirceur, mis en scène avec une maestria dénuée d'esbroufe. Explications.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires