[Critique ciné] Victoria & Abdul (Confident royal), impériale Judi Dench

18/10/17 à 09:28 - Mise à jour à 14:43

Source: Focus Vif

COMÉDIE DRAMATIQUE | Retour à la royauté pour Stephen Frears qui, une dizaine d'années après The Queen, renoue avec des "royals" qui lui avaient particulièrement réussi.

[Critique ciné] Victoria & Abdul (Confident royal), impériale Judi Dench

Le contexte est toutefois tout différent, puisque Victoria & Abdul s'étend sur l'amitié aussi improbable qu'insolite qui devait rapprocher, à la fin de sa vie, la reine Victoria (Judi Dench, retrouvant un rôle qu'elle avait déjà interprété pour John Madden dans Mrs Brown) et Abdul Karim (Ali Fazal), un serviteur indien débarqué à Buckingham à la faveur du jubilé d'or de la monarque, en 1887. Et celle-ci d'en faire son confident et puis son "munshi", ou secrétaire particulier, l'ascension irrésistible d'un domestique musulman à la Cour ne manquant pas de susciter des remous et plus encore, l'entourage et jusqu'à la famille de la souveraine tentant par tous les moyens d'écarter l'importun, pour se heurter à l'autorité royale...

Librement inspiré de faits réels, Victoria & Abdul ne manque ni de piquant, ni de pertinence. Mais s'il croque les moeurs de la cour victorienne avec une évidente jubilation -le banquet initial est, à ce titre, un... régal-, Frears ne tire qu'un parti relatif de la situation à sa disposition. Et signe, plutôt que la satire politique que l'on était en droit d'espérer, un film en roue libre, comédie dramatique douce-amère assurément plaisante mais quelque peu ronronnante, où brillent toutefois d'un éclat singulier Judi Dench, impériale comme il se doit, et Eddie Izzard, impayable en héritier de la Couronne.

De Stephen Frears. Avec Judi Dench, Ali Fazal, Eddie Izzard. 1h52. Sortie: 18/10. ***

>> Nos interviews de Stephen Frears et Judi Dench.

Nos partenaires