[Critique ciné] Vent du Nord, d'une belle justesse

11/07/18 à 21:00 - Mise à jour à 12/07/18 à 10:39
Du Le Vif Focus du 12/07/18

DRAME | Le portrait sensible de deux ouvriers en proie aux vicissitudes du (dés)ordre économique mondial.

[Critique ciné] Vent du Nord, d'une belle justesse
[Critique ciné] Vent du Nord, d'une belle justesse

© DR

Premier long métrage du cinéaste tunisien Walid Mattar, Vent du Nord trace, entre le Nord de la France et Tunis, le portrait sensible de deux ouvriers en proie aux vicissitudes du (dés)ordre économique mondial -délocalisations, licenciements abusifs... Si le film souffre de l'articulation un brin artificielle du récit entre ces deux destins parallèles, il y a là, à l'abri du misérabilisme, une chronique sociale d'une belle justesse, tempérant le désespoir ambiant de chaleur humaine et même d'humour.

DRAME De Walid Mattar. Avec Philippe Rebbot, Mohamed Amine Hamzaoui, Corinne Masiero. 1 h 29. Sortie: 11/07. ***(*)

Nos partenaires