Game Over, l'exposition qui démystifie les jeux vidéos

20/02/13 à 10:43 - Mise à jour à 10:42

Du 30 janvier au 1er mars, UCL Culture et l'ASBL Retroludix présentent l'exposition Game Over: le jeu vidéo au-delà des clichés au Forum des Halles à Louvain-la-Neuve.

Game Over, l'exposition qui démystifie les jeux vidéos

© Capture d'écran

L'exposition s'attarde sur certains clichés liés aux jeux vidéo, comme par exemple "les jeux vidéo, c'est pour les boutonneux", "les jeux vidéo, ça rend violent" ou encore "asocial". Le but n'est pas de battre en brèche ces idées reçues mais de les nuancer. Exemple: contrairement à ce que l'on pourrait croire, les jeux vidéo ne s'adressent pas uniquement aux jeunes adolescents pré-pubères de sexe masculin. Des sondages prouvent que le public féminin est important et que la tranche d'âge moyenne des joueurs de console, se situe entre 18 et 45 ans...

Le visiteur passe en revue l'évolution des jeux dans le temps depuis son apparition en 1962 à aujourd'hui. Parallèlement à une série de repères chronologiques, on peut s'amuser à (re)découvrir les anciennes consoles en bois ou la dernière Nintendo, en passant par la première Game Boy. Difficile de ne pas se laisser tenter par une petite partie de Pacman ou de Mario Kart, histoire de se replonger en enfance pendant quelques minutes, avant de reprendre la route avec un brin de nostalgie dans le coeur.

Certains arguments avancés dans l'exposition nous laissent cependant quelque peu sceptiques, comme par exemple la manière d'expliquer pourquoi les jeux vidéo ne rendent pas asocial. Un des panneaux de la salle arbore fièrement: "Même plongé dans son jeu vidéo, l'individu n'est jamais seul puisqu'il interagit avec des personnages fictifs, tirés de son jeu". Pour nous, difficile d'imaginer que jouer avec un Pokémon ou avec son petit frère puisse, en quelque sorte, être équivalent.

Pour approfondir le sujet, l'UCL organise ce mercredi soir une conférence intitulée Jeu vidéo: une perte du lien social?. Game Over sera exposé au Forum des Halles jusqu'au 1er mars.

Alba Salto (Stg)

En savoir plus sur:

Nos partenaires