En images: cet artiste sculpte dans des mines de crayon

18/08/15 à 10:34 - Mise à jour à 10:34

Passionné de miniature, Jasenko Dordevic sculpte des personnages ou des monuments sur des mines en graphite. Un travail de patience et de précision que l'on ne peut observer qu'à la loupe.

Jasenko Dordevic est né en 1983 à Tuzla en Bosnie-Herzegovine. Passionné de miniature, il pousse toujours plus loin les limites de son art en diminuant à chaque fois un peu plus la taille de ses oeuvres. "Pour la création d'une sculpture, cela exige entre cinq et dix heures de travail pour obtenir une forme approximative du résultat. Ensuite ce sont quelques jours supplémentaires pour travailler les détails en finesse", explique l'artiste. Un travail qui lui demande d'être particulièrement calme. "Le graphite est une matière très fragile. Cela exige beaucoup d'attention et de patience. Pour moi, c'est une forme de méditation et cela me détend complètement."

En 2013, Jasenko Dordevic remporte deux prix à la biennale "art de la miniature" organisé chaque année en Bosnie-Herzégovine. Sur son site, l'artiste nous apprend également qu'il a proposé au Guiness Book Records le plus petit origami du monde. Il s'agissait d'un bateau en papier aux dimensions incroyablement petites (1.5mmx2.5mm). Il aurait pourtant reçu une réponse négative expliquant qu'il n'existe de catégorie pour son travail.

Visiter son site

Emma Pfister (stg)

Nos partenaires