Critique

[À la télé ce soir] Little Miss Sunshine

© TWENTIETH CENTURY FOX FILM CORPORATION
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

On l’aime énormément, ce road-movie au charme fou narrant les aventures d’une famille qui accompagne en Floride une petite fille sélectionnée pour la finale du concours de beauté Little Miss Sunshine.

Couple à la ville en plus d’être complices derrière la caméra, Jonathan Dayton et Valerie Faris filment juste et bien une galerie de personnages hauts en couleur (le grand-père joué par Alan Arkin est peut-être le plus craquant). L’humour est omniprésent, et de qualité. Il sert un spectacle irrésistible de fraîcheur et de fantaisie, où des comédiens complices (Greg Kinnear, Steve Carell, Toni Collette, Paul Dano) entourent à merveille la petite et épatante Abigail Breslin (revue avec plaisir dans la saga Zombieland). Mais Little Miss Sunshine est surtout précieux pour sa célébration vibrante d’une famille aussi marginale et déjantée que proche et pleine d’amour.

Comédie dramatique de Jonathan Dayton, Valerie Faris. Avec Abigail Breslin, Greg Kinnear, Paul Dano. 2006. ****

Dimanche 26/07, 21h00, Arte.

Partner Content