Rock Werchter, jour 4: comme sur des roulettes (+photos)

Laurent Hoebrechts
Laurent Hoebrechts Journaliste musique

Dimanche soir, les Red Hot Chili Peppers ont mis un point final à Rock Werchter 2022. Une édition qui aura tourné à plein régime – 88 000 personnes par jour !. Et ce malgré le covid et une affiche un poil ronronnante.

Le suspense a duré tout le week-end : les Red Hot Chili Peppers allaient-ils annuler leur venue à Rock Werchter, comme ils l’ont fait deux jours plus tôt à Glasgow après avoir constaté un cas de covid dans l’équipe ? Finalement, sur le coup de 23h25, Flea lançait la charge, faisant vrombir sa basse, avant d’être rejoint par ses camarades. Trente ans après leur premier passage sur la plaine brabançonne, les RHCP avaient la mission de clôturer le festival. Un privilège mais pas forcément un gros enjeu pour les Californiens qui ont assuré la prise, sans vraiment forcer, ni jouer de grands effets scéniques. A bientôt soixante ans (en octobre), Flea assure à lui tout seul le capital sympathie du groupe : bassiste phénoménal, il reste cet homme-élastique à la voix de de canard, le seul à lâcher de temps en temps un mot entre les morceaux.

Flea, le capital sympathie des Red Hot

Chad Smith, lui, tape sur ses fûts avec une verve ado intacte. A la guitare, John Frusciante reprend le refrain de Your Song d’Elton John, en intro de Snow (Hey oh) et s’assure qu’il n’est pas revenu dans le groupe pour rien en ponctuant le set de soli souvent un peu trop bavards. Et Anthony Kiedis ? Derrière sa moustache d’acteur porno seventies, il gère, mais il ne faudra pas compter sur lui pour faire décoller le concert. Dans la dernière ligne droite, un carré de classiques (Californication, Give It Away, Under The Bridge, By The Way) s’en charge, allumant le feu d’artifice final. Sans livrer un concert mémorable, les RHCP ont fait le taf. Un peu à l’image d’un Rock Werchter 2022 dont la seule tenue, après deux ans de covid, était déjà une victoire.

Anthony Kiedis n’a pas forcé à Werchter

La vérité des chiffres

Un sold out plusieurs semaines à l’avance, 88 000 personnes présentes sur le site chaque jour, venus écouter une centaine de groupes – dont 17 formations belges, un record !, insiste le festival. Ajoutez à cela une organisation comme toujours au laser, et une météo quasi parfaite : sur le papier, Rock Werchter 2022 a été une franche réussite. Après deux ans de disette, le mastodonte brabançon peut souffler.

Il a toutefois eu chaud. Outre trois annulations de dernière minute (Greta Van Fleet, Clairo et The Regrettes), deux têtes d’affiche ont longtemps mis leur participation dans la balance : outre les Red Hot Chili Peppers, Metallica a également dû gérer un cas de covid. Le stress. On l’a écrit ce week-end, le virus a beau avoir décliné, il risque de rester un caillou dans la chaussure des festivals pendant encore un moment. Constituer une affiche est toujours un exercice d’équilibriste subtil. Et réussir à la tenir plus que jamais une manœuvre délicate.

Parlons-en justement de l’affiche. Si, en tant que vétéran du paysage festivalier, Rock Werchter est censé refléter les principales tendances musicales, alors il faut bien constater que le rock et les guitares font toujours recette. Le rap, musique la plus écoutée du moment ? Sur les plateformes de streaming peut-être, mais pas à Werchter. Le festival a toujours été très parcimonieux, mais il semble avoir désormais quasi complètement « outsourcé » le sujet au CORE (lancé le mois dernier à Bruxelles, en collaboration avec Tomorrowland). Ne restaient à l’affiche du week-end que les Bruxellois de Stiktsof et l’Américain Polo G – qui, pour le coup, n’a rien fait pour plaider la cause : si son « concert » a attiré les spectateurs plus jeunes (ils étaient donc là !), il a surtout cumulé tous les clichés les plus éculés d’un live rap, le Chicagoan se demandant visiblement lui-même ce qu’il était venu faire là.

Rock über alles donc. Reste à voir lequel. Sur la grande scène, il a fallu encore compter sur les anciens pour faire le taf – Metallica, Pearl Jam, Red Hot Chili Peppers, Pixies, etc. De manière assez emblématique, le seul headliner du week-end à avoir démarré dans les années 2010 était Imagine Dragons : difficile de se passionner pour le groupe américain et ses tubes patauds. Certes, les Italiens de Mâneskin ont su tirer leur épingle du jeu et l’Anglais Yungblud parle aux millenials, mais dans les deux cas sur un mode semi-parodique. Les propositions plus indie ont été, elles, repoussées le plus souvent sur le Slope, la plus petite scène du festival, planquée au fond de la plaine, sous un gigantesque plan incliné. Dimanche par exemple, y ont défilé, dans un quasi-anonymat, Bartees Strange, Dry Cleaning, Snail Mail ou encore Jehnny Beth. En fin de soirée, la chanteuse de Savages n’a pas hésité à donner de sa personne, engagée et teigneuse, descendant volontiers dans le public. En l’occurrence, quelques dizaines de personnes… 

Jehnny Beth, étincellante en solo à Werchter

Faut-il en déduire que le rock alternatif n’intéresse plus qu’à la marge ? Ou simplement qu’un festival comme Rock Werchter n’est pas vraiment le lieu adéquat, trop ancré dans ses habitudes ? On a souvent parlé du monde d’après. Mais il n’a pas toujours été évident d’en trouver les traces sur la plaine du festival XXL. Plus que jamais, celui-ci a donné l’impression de jouer la sécurité. Voire de vivre un peu dans sa… bulle, déjà trop content de pouvoir de nouveau exister normalement. Même sentiment du côté des artistes d’ailleurs. Le monde n’a jamais semblé aussi près du chaos. Mais sur scène, peu ont eu l’air de s’en inquiéter (contrairement à ce qu’on a pu voir à Glastonbury, le week-end précédent, par exemple). Ici, la musique s’est bouché les oreilles, pour se réfugier dans sa coquille festive. The show must go on, c’est bien ça ?

Les photos du jour 4, par Wouter Van Vaerenbergh

Balthazar

1/48

Balthazar

Balthazar

2/48

Balthazar

Balthazar

3/48

Balthazar

Balthazar

4/48

Balthazar

Big Thief

5/48

Big Thief

Big Thief

6/48

Big Thief

Big Thief

7/48

Big Thief

Big Thief

8/48

Big Thief

Big Thief

9/48

Big Thief

Dry Cleaning

10/48

Dry Cleaning

Dry Cleaning

11/48

Dry Cleaning

Dry Cleaning

12/48

Dry Cleaning

Dry Cleaning

13/48

Dry Cleaning

Dry Cleaning

14/48

Dry Cleaning

Jehnny Beth

15/48

Jehnny Beth

Jehnny Beth

16/48

Jehnny Beth

Jehnny Beth

17/48

Jehnny Beth

Jehnny Beth

18/48

Jehnny Beth

Jehnny Beth

19/48

Jehnny Beth

Jehnny Beth

20/48

Jehnny Beth

Joost

21/48

Joost

Joost

22/48

Joost

Joost

23/48

Joost

Joost

24/48

Joost

Michael Kiwanuka

25/48

Michael Kiwanuka

Michael Kiwanuka

26/48

Michael Kiwanuka

Michael Kiwanuka

27/48

Michael Kiwanuka

Michael Kiwanuka

28/48

Michael Kiwanuka

Modest Mouse

29/48

Modest Mouse

Modest Mouse

30/48

Modest Mouse

Modest Mouse

31/48

Modest Mouse

Modest Mouse

32/48

Modest Mouse

Red Hot Chili Peppers

33/48

Red Hot Chili Peppers

Red Hot Chili Peppers

34/48

Red Hot Chili Peppers

Red Hot Chili Peppers

35/48

Red Hot Chili Peppers

Red Hot Chili Peppers

36/48

Red Hot Chili Peppers

Red Hot Chili Peppers

37/48

Red Hot Chili Peppers

Red Hot Chili Peppers

38/48

Red Hot Chili Peppers

Red Hot Chili Peppers

39/48

Red Hot Chili Peppers

Royal Blood

40/48

Royal Blood

Royal Blood

41/48

Royal Blood

Royal Blood

42/48

Royal Blood

Royal Blood

43/48

Royal Blood

Snail Mail

44/48

Snail Mail

Snail Mail

45/48

Snail Mail

Snail Mail

46/48

Snail Mail

Snail Mail

47/48

Snail Mail

Balthazar

48/48

Balthazar

Balthazar

1/48

Balthazar

Balthazar

2/48

Balthazar

Balthazar

3/48

Balthazar

Balthazar

4/48

Balthazar

Big Thief

5/48

Big Thief

Big Thief

6/48

Big Thief

Big Thief

7/48

Big Thief

Big Thief

8/48

Big Thief

Big Thief

9/48

Big Thief

Dry Cleaning

10/48

Dry Cleaning

Dry Cleaning

11/48

Dry Cleaning

Dry Cleaning

12/48

Dry Cleaning

Dry Cleaning

13/48

Dry Cleaning

Dry Cleaning

14/48

Dry Cleaning

Jehnny Beth

15/48

Jehnny Beth

Jehnny Beth

16/48

Jehnny Beth

Jehnny Beth

17/48

Jehnny Beth

Jehnny Beth

18/48

Jehnny Beth

Jehnny Beth

19/48

Jehnny Beth

Jehnny Beth

20/48

Jehnny Beth

Joost

21/48

Joost

Joost

22/48

Joost

Joost

23/48

Joost

Joost

24/48

Joost

Michael Kiwanuka

25/48

Michael Kiwanuka

Michael Kiwanuka

26/48

Michael Kiwanuka

Michael Kiwanuka

27/48

Michael Kiwanuka

Michael Kiwanuka

28/48

Michael Kiwanuka

Modest Mouse

29/48

Modest Mouse

Modest Mouse

30/48

Modest Mouse

Modest Mouse

31/48

Modest Mouse

Modest Mouse

32/48

Modest Mouse

Red Hot Chili Peppers

33/48

Red Hot Chili Peppers

Red Hot Chili Peppers

34/48

Red Hot Chili Peppers

Red Hot Chili Peppers

35/48

Red Hot Chili Peppers

Red Hot Chili Peppers

36/48

Red Hot Chili Peppers

Red Hot Chili Peppers

37/48

Red Hot Chili Peppers

Red Hot Chili Peppers

38/48

Red Hot Chili Peppers

Red Hot Chili Peppers

39/48

Red Hot Chili Peppers

Royal Blood

40/48

Royal Blood

Royal Blood

41/48

Royal Blood

Royal Blood

42/48

Royal Blood

Royal Blood

43/48

Royal Blood

Snail Mail

44/48

Snail Mail

Snail Mail

45/48

Snail Mail

Snail Mail

46/48

Snail Mail

Snail Mail

47/48

Snail Mail

Balthazar

48/48

Balthazar

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content