" Mouches de cimetière", " Punaise assassine", " Reine des arthropodes"... Si la liste des titres de chapitres d'un ouvrage devait mériter un prix littéraire, on tiendrait avec ce premier roman de la jeune Équatorienne Natalia García Freire un très sérieux prétendant. Son na...

" Mouches de cimetière", " Punaise assassine", " Reine des arthropodes"... Si la liste des titres de chapitres d'un ouvrage devait mériter un prix littéraire, on tiendrait avec ce premier roman de la jeune Équatorienne Natalia García Freire un très sérieux prétendant. Son narrateur, Lucas Torrente, tente ici de décrire par le menu (entomologiste) la dégringolade rapide, tant physique que psychologique, du foyer familial après le débarquement nocturne de deux importuns intrus, décrits comme les desperados d'un western gothique. Le père, pieux croyant dont on apprendra rapidement qu'il repose désormais six pieds sous terre dans le luxuriant jardin transmuté jachère, se refuse à laisser ces deux étrangers souper puis crécher dans le froid: le sort en est jeté. Entre Morricone fantastique et Funny Games sans scènes de violence gratuite, l'affreux maître et son disciple crétin prennent possession des âmes et des espaces, piégeant le paternel dans son système de valeurs rances, emmurant les femmes et se gorgeant d'eau-de-vie. Allongé dans son berceau de terre, le môme ne trouvera bientôt refuge qu'entre grotte-matrice et réécriture sombrement poétique du drame. Troublant en diable, ce roman se déploie, brillant, dans une glaçante densité.