Le Weboscope du mercredi 17 mars

17/03/10 à 10:16 - Mise à jour à 10:16

Où reviennent Roxy Music et MGMT, se fait repérer par nos radars la nouvelle série flicarde Justified et le dernier père fondateur des Inrocks quitte le navire.

Roxy Music n'en est pas à sa première reformation depuis le split de 1983 mais ce coup-ci, non seulement ils partent en tournée européenne (date espagnole annoncée hier pour le Sonar de Barcelone et on suppose que Werchter tentera également le coup!) mais ils retournent également en studio pour y enregistrer un nouvel album et... avec Brian Eno, encore bien!!! Pour rappel, ce dernier avait quitté le groupe en 1973, symbolisant pour le coup toute la différence entre les premiers disques glam, ardus et décadents du début et les albums quasi de soft rock et de disco pop des dernières années. Espérons juste que le nouvel opus ne ressemble pas trop à du Coldplay, un risque bien réel au vu de la patine des âges déposée sur les différents talents en présence !!!

http://www.nme.com/news/roxy-music/22523

Ce n'est pas totalement intéressant, ce n'est pas non plus totalement idiot et c'est de toutes façons la première d'une longue série : hop, une interview de MGMT à l'occasion de la sortie de leur hideuse pochette avec un nouveau disque dedans! Particularité : elle a été menée par le chanteur français Alister et, selon votre navigateur, se présente ou non de très comique façon : jaune sous Mozilla, truffée de codes foireux sous IE.

http://www.brain-magazine.com/index.php?option=com_content&view=article&id=3414:mgmt-interviewe-par-alister&catid=94:accueil&Itemid=6

Neuve de quelques jours en Amérique mais déjà portée par un torrent de louanges qui risque bien d'en déchaîner d'autres, de torrents, voici la série Justified. On y retrouve Timothy Olyphant (Deadwood) dans la peau d'un flic dur à cuir portant le stetson et ayant de la loi une vision tellement personnelle que l'on nous promet un arc narratif faisant le grand écart entre scènes de procédures (quand il a tiré) et western (quand il tire). Cela peut à priori faire bailler mais l'argument de poids de Justified, c'est Elmore Leonard, grand auteur de polars et grand habitué d'Hollywood dont la série fait en fait revivre le personnage de quelques nouvelles un peu secondaires dans la carrière de l'auteur. L'équipe scénaristique étant fan du bonhomme, elle a gardé quelques dialogues à la virgule près et se tient le plus proche possible de l'esprit originel. Leonard a déjà fait part lui aussi de son entière approbation à la vue du résultat. Alors, envie?

http://www.salon.com/entertainment/tv/justified/index.html?story=/ent/tv/heather_havrilesky/2010/03/16/fx_justified_smooth_characters

Au Weboscope, on avoue sans peine que tout le ramdam autour de la nouvelle formule des Inrocks va bien finir par nous exciter grave et que l'on suit les développements de l'affaire comme un feuilleton. Après tout, le projet est très ambitieux : alors soit, on tient un magazine formidable dans moins d'un mois, soit on n'aura toujours pas fini de rire le 21 décembre 2012, au moment de se prendre la météorite géante sur le coin de la caboche. Hier, c'est Christian Fevret, l'un des derniers à être là depuis le début, qui quittait le navire, sur un radeau de sauvetage 100% langue de séquoia.

http://www.lesinrocks.com/actualite/actu-article/t/43791/article/christian-fevret-quitte-les-inrockuptibles/

Serge Coosemans

Nos partenaires