Critique ciné: The Invisible Woman

29/04/14 à 15:20 - Mise à jour à 15:20

Source: Focus Vif

DRAME | Passé récemment derrière la caméra avec une adaptation du Coriolanus de Shakespeare, Ralph Fiennes s'insinue, pour son deuxième long métrage, dans l'intimité de l'un des plus grands auteurs britanniques, Charles Dickens (interprété par ses soins).

Critique ciné: The Invisible Woman

The Invisible Woman - Ralph Fiennes et Felicity Jones © DR

Et de remonter le temps jusqu'à l'époque où ce dernier, marié, rencontre Nelly Ternan (Felicity Jones), jeune actrice avec qui il entame bientôt une liaison amoureuse entourée du plus grand secret. Leur relation offre à Fiennes le cadre d'un drame classique exécuté en finesse. Si le réalisateur privilégie la retenue, ce parti-pris n'entame en rien la force des sentiments libérés, pas plus que l'acuité du regard porté sur l'ère victorienne, la justesse de l'interprétation achevant de faire de ce film une réussite.

  • DE ET AVEC RALPH FIENNES. AVEC FELICITY JONES, KRISTIN SCOTT THOMAS. 1H51. SORTIE: 30/04.

En savoir plus sur:

Nos partenaires