Charleroi est tout sourire

31/05/12 à 10:08 - Mise à jour à 10:07

Pour sa biennale d'art urbain Asphalte #0, le B.P.S.22 a décidé de s'inscrire dans le projet Inside Out du street artist JR. Au total, 750 portraits sont disposés dans tout Charleroi. L'occasion pour nous de parcourir la ville.

Charleroi est tout sourire

© Axel Delepinne

Le projet Inside Out a été conçu par JR pour redonner aux villes le visage de ses habitants. Il offre aux gens un moyen de s'exprimer à travers l'art. Vu son horaire chargé, le photographe n'est pas présent sur tous les lieux où le concept prend racine, mais cela fait partie du concept. Par rapport aux autres projets dans le monde, celui de Charleroi a une particularité: les organisateurs y ont ajouté la dimension Smile. Grâce à cette action, le B.P.S.22 veut, d'une part, redonner le sourire à certains quartiers délaissés de la ville, et d'autre part, offrir aux habitants de la région la possibilité de s'approprier leur image. Au final, 750 citoyens se sont prêtés au jeu en assistant à l'une des vingt séances photo organisées dans les locaux de l'espace de création contemporaine.

Chacune des personnes pourra retrouver son portrait dans un des lieux d'affichage qui forment une sorte de parcours à travers la ville. Des commerces du Passage de la Bourse à l'ancien Star Rock Café en passant par le Ministère des Finances et en terminant par la vigie de l'Université du Travail, les "visiteurs" découvriront autant Charleroi que les portraits. Peu importe (ou presque) par où l'on entre dans la ville, on tombe nez-à-nez avec les affiches. Par exemple, si l'on arrive par la gare, on entre dans le quartier de la Bourse, en travaux, dont les bâtiments sont presque tous vides. Histoire d'égayer un peu les choses, les organisateurs du projet ont affichés des photos sur quelques unes des vitrines dans les rues et dans la galerie du passage de la Bourse. Si on entre de l'autre côté de la ville, c'est face au cinq grands portraits tout sourire affiché sur la vigie de l'Université du travail qu'on tombe. Un petit rayon de soleil sur un énorme bâtiment en briques jaunes. Chacun des lieux d'affichage dégage une sorte de bonne humeur véhiculée par tous les sourires.

Sophie Jansseune, coordinatrice de projets au B.P.S.22, nous explique que le plus difficile a été d'obtenir les autorisations d'afficher sur les différents bâtiments. Pour les commerces de la ville basse, ils ont dû partir à la recherche des propriétaires, ce qui n'est pas chose facile tout comme pour les bâtiments "officiels", dont le Ministère des Finances. Pour certains lieux, comme l'ancien Star Rock Café, les organisateurs ont reçu le feu vert en dernière minute, ce qui n'a pas facilité la mise en place des portraits. Mais en fin de compte, une forme d'unité se crée entre les différents lieux d'affichages.

Il aura fallu un peu moins d'une semaine pour que tous les portraits soient placardés à même les façades à l'aide de nacelles ou dans les vitrines. "L'exposition" Inside Out/Smile sera visible jusqu'à la mi-août. D'ici là, des visites commentées parcourant la ville sont organisées sur rendez-vous par le B.P.S.22.

Aude van den Hove (stg)

En savoir plus sur:

Nos partenaires