Critique

Song for Marion

Nicolas Clément
Nicolas Clément Journaliste cinéma

COMÉDIE DRAMATIQUE | Papy grincheux peu enclin à faire risette, Arthur (Terence Stamp) souffre de voir sa femme Marion (Vanessa Redgrave), sérieusement diminuée par la maladie, se rapprocher d’une mort imminente.

Pétillante et solaire, cette dernière voudrait pourtant lui transmettre son amour immodéré de la vie, notamment à travers son passe-temps favori, cette chorale locale aux allures d’hospice ambulant et au répertoire fort peu conventionnel balayant large, de Salt-n-Pepa à Motörhead en passant par les B-52’s… Déroulant scolairement cette partition pleine de bonnes intentions, l’Anglais Paul Andrew Williams envisage la fin de vie sous l’angle d’un feelgood movie aussi inoffensif que charmeur -soit un parti pris radicalement contraire à celui présidant au janséniste Amour de Michael Haneke. Simpliste, malgré un Terence Stamp pas loin d’être désarmant.

COMÉDIE DRAMATIQUE DE PAUL ANDREW WILLIAMS. AVEC TERENCE STAMP, VANESSA REDGRAVE, GEMMA ARTERTON. 1H33. SORTIE: 01/05.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content