Critique

Louves

© DR
Jean-François Pluijgers
Jean-François Pluijgers Journaliste cinéma

DRAME | Il y a, d’une part, Helena, agent de probation parisienne, laissée toute à sa rage et sa souffrance après le suicide de son fils, qui venait de lui révéler avoir été abusé par son mari.

Louves, drame de Teona Strugar Mitevska. Avec Victoria Abril, Labina Mitevska, Arben Bajraktaraj. 1h43. Sortie: 03/10. **

DRAME | Il y a, d’une part, Helena, agent de probation parisienne, laissée toute à sa rage et sa souffrance après le suicide de son fils, qui venait de lui révéler avoir été abusé par son mari. Et d’autre part Asjun, jeune femme d’un village de Macédoine, espérant, sous les regards accusateurs, le retour du père de son enfant, parti tenter sa chance en France. Leur environnement respectif posé, Teona Strugar Mitevska (Je suis de Titov Veles) va s’employer à faire converger le destin de ces deux mères que tout séparait a priori. En découle un drame singulier, tragédie s’appuyant sur un scénario quelque peu forcé et un rythme pour le moins aléatoire, mais traversée de belles lignes de fuite, tout en étant habitée des présences de Labina Mitevska et Victoria Abril, totalement investies dans le combat de ces deux femmes meurtries par la vie.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content