Critique

[Le nanar de la semaine] The Secret: Dare to Dream

Nicolas Clément
Nicolas Clément Journaliste cinéma

Gênant, à tous points de vue.

Ouragan sur la ville et tempête dans les coeurs: ça minaude à qui mieux mieux à La Nouvelle-Orléans tandis que grondent les orages de la vie… Tout est sous contrôle, il est vrai, puisqu’un livre de développement personnel vantant les mérites de la pensée positive a servi de base au scénario de ce drame romantique baigné d’une lumière de vieux fond d’écran Windows, où une Katie Holmes sans le sou a rendez-vous avec le grand amour mais aussi, tant qu’à faire, avec la solution aux factures qui s’accumulent sur son frigo. Martelée sur l’enclume, la morale du film -on obtient tout ce qu’on veut si on le désire vraiment- ressemble à un glaviot craché sans honte à la face des vrais nécessiteux. Gênant, à tous points de vue.

Drame romantique. D’Andy Tennant. Avec Katie Holmes, Josh Lucas, Jerry O’Connell. 1h47. Sortie: 23/09. °

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content