Critique

Happiest Season (Ma belle-famille, Noël et moi) modernise les codes du film de Noël

Kristen Stewart et Mackenzie Davis © DR
Jean-François Pluijgers
Jean-François Pluijgers Journaliste cinéma

Mackenzie Davis et Kristen Stewart dans ce qui est présenté comme le premier film de Noël lesbien, à voir en VOD.

Vivant un bonheur sans nuages avec Harper (Mackenzie Davis), Abby (Kristen Stewart) a l’intention de la demander en mariage à la faveur d’un dîner de Noël où elle va rencontrer sa belle-famille. Moment où elle découvre que sa compagne a caché son homosexualité à ses parents conservateurs, allant jusqu’à lui intimer de dissimuler leur relation…

Présenté comme le premier film de Noël lesbien, Happiest Season modernise les codes d’un genre éculé, abordant en finesse la question du coming out et de l’affirmation de soi, tout en respectant les canons, prévisibles mais savoureux pour le coup, de la comédie romantique bien de saison. Le tout, servi à point par un casting imparable où l’on retrouve encore Mary Steenburgen ou Alison Brie.

Comédie romantique de Clea DuVall. Avec Kristen Stewart, Mackenzie Davis, Aubrey Plaza. 1h42. Disponible en VOD sur YouTube, Google Play. ***(*)

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content