Critique

Epic

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

ANIMATION | La présence de l’inénarrable Scrat sur l’intro signalant la maison de production du film ne laisse planer aucun doute: Epic est bien l’oeuvre des créateurs ayant trempé dans les très délectables L’Age de glace et Rio.

Chris Wedge, le réalisateur, ayant lui-même mis en scène le premier des deux films en question. Pas de préhistoire ni de neige à l’horizon pour autant, dans un film d’aventures surnaturelles où une adolescente se voit réduite à une taille lilliputienne pour découvrir le petit monde invisible habitant la forêt puis se retrouve embringuée dans une lutte contre un ennemi cruel et sardonique. L’ombre du scénario d’Arthur et les Minimoys plane avec insistance sur un spectacle manquant d’originalité, et tirant un pari assez moyen de la 3D. Reste l’humour, réjouissant, mais bien moins hilarant que dans L’Age de glace et Rio.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

DE CHRIS WEDGE. AVEC LES VOIX DE BEYONCÉ KNOWLES, COLIN FARRELL, JOSH HUTCHERSON. 1 H 30. SORTIE: 05/06.

Partner Content