Critique

Critique ciné: The Trip to Italy, de la suite dans les idées

Steve Coogan et Rob Brydon dans The Trip to Italy © Sarah Lee
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

COMÉDIE | S’il est assurément le cinéaste anglais le plus versatile de sa génération, Michael Winterbottom a aussi, parfois, de la suite dans les idées.

S’il est assurément le cinéaste anglais le plus versatile de sa génération, Michael Winterbottom a aussi, parfois, de la suite dans les idées. C’est ainsi qu’il reprend pour The Trip to Italy la formule qui lui avait si bien réussi dans The Trip (2010). Rob Brydon et Steve Coogan y sont invités à faire un beau voyage -en Italie cette fois- tout en improvisant d’hôtel en hôtel, de restaurant en restaurant, des scènes entre amitié, complicité, drôlerie et mélancolie. Le parcours est plaisant, touchant parfois (le final est poignant), mais tout de même moins mémorable -parce que trop prévisible?- que celui du premier film.

DE MICHAEL WINTERBOTTOM. AVEC ROB BRYDON, STEVE COOGAN, ROSIE FELLNER. 1H48. SORTIE: 20/05.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content