Critique

Critique ciné: The Maze Runner, sombre et trépidant à défaut d’originalité

The Maze Runner (Le Labyrinthe) © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

AVENTURES/SCIENCE-FICTION | Dans la lignée de Hunger Games et de Divergent, The Maze Runner soumet de jeunes héros à des épreuves de survie.

Une clairière entourée de hauts murs s’ouvrant sur un labyrinthe interdit, d’où l’on ne revient pas vivant. Des adolescents y sont réunis, livrés à eux-mêmes. Ils ignorent comment et pourquoi ils ont étés amenés là, et même qui ils sont… Dans la lignée de Hunger Games et de Divergent, The Maze Runner soumet de jeunes héros à des épreuves de survie. Adapté du romancier James Dashner, le film de Wes Ball a pour principaux atouts un sens aigu de l’atmosphère (sombre) et une action trépidante, pimentée d’effets percutants. A défaut d’originalité, il affiche une identité visuelle assez intéressante.

  • De Wes Ball. Avec Dylan O’Brien, Aml Ameen, Will Poulter. 1h54. Sortie: 15/10.
Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content