Critique

Critique ciné: The Hundred-Foot Journey, la guimauve domine

Manish Dayal et Helen Mirren dans The Hundred-Foot Journey (Les Recettes du bonheur). © François Duhamel
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

COMÉDIE | Surchargé de bonnes intentions, lourdingue et manipulateur dans l’humour comme dans la sentimentalité, le film oppose le curry et le pigeon au foie gras.

Certes il y fait carrière, avec succès parfois. Mais quel mauvais cinéma les conventions d’Hollywood font-elles faire à l’ex-espoir du cinéma suédois, devenu outre-Atlantique un tâcheron (très) rarement inspiré! Lasse Hallström tente ici de nous faire vibrer avec une impossible histoire d’immigrants indiens ouvrant un restaurant typique dans un village de France profonde où règne une maison de bouche étoilée. Surchargé de bonnes intentions, lourdingue et manipulateur dans l’humour comme dans la sentimentalité, le film oppose (avant de les réunir) le curry et le pigeon au foie gras. Mais c’est la guimauve qui domine!

  • DE LASSE HALLSTRÖM. AVEC HELEN MIRREN, OM PURI, MANISH DAYAL. 2 H 02. SORTIE: 10/09.
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content