Critique

Critique ciné: Testament of Youth, portrait de femme

Kit Harington et Alicia Vikander dans Testament of Youth de James Kent. © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

DRAME BIOGRAPHIQUE | James Kent signe un bel hommage à l’écrivaine pacifiste Vera Brittain, dans l’émouvant Testament of Youth.

La vie de Vera Brittain méritait bien de nous être narrée. Marquée par la mort brutale de son frère, de ses amis et de son bien-aimé durant la Première Guerre mondiale, cette femme d’audace et de talent s’engagea par ses écrits et par ses paroles en faveur d’un pacifisme fervent. Alicia Vikander (A Royal Affair) est éblouissante dans ce personnage passionnant. James Kent la filme avec une belle justesse, évitant les pièges de l’académisme si souvent fatals au cinéma de reconstitution historique. Avec une remarquable économie de moyens et d’effets, le réalisateur rend palpables les émotions de son héroïne, le dégoût de la guerre, le deuil pesant sur les jeunes gens qui vont mourir et ne sont déjà plus que fantômes en devenir.

DE JAMES KENT. AVEC ALICIA VIKANDER, KIT HARINGTON, TARON EGERTON. 2H10. SORTIE: 16/09.

Dans le Focus du 11 septembre, notre interview de James Kent.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content