Critique

Critique ciné: Stonehearst Asylum, laborieux

Stonehearst Asylum © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

DRAME/HORREUR | Un sujet à la Hammer Films, un cadre gothique impressionnant, une distribution de prestige (Kate Beckinsale, Michael Caine…) n’empêchent pas Stonehearst Asylum de décevoir.

Les fous se sont-ils emparés de l’asile? Un jeune aliéniste (Jim Sturgess), tout juste débarqué dans celui de Stonehearst, se posera la question en découvrant, enfermés dans la cave du vaste bâtiment, l’ex-médecin chef (Michael Caine) et son équipe… Mais alors qui est vraiment l’homme (Ben Kingsley) qui dirige désormais l’institution? Un sujet à la Hammer Films, un cadre gothique impressionnant, une distribution de prestige (il y a aussi Kate Beckinsale, Brendan Gleeson et David Thewlis) n’empêchent pas Stonehearst Asylum de décevoir. La faute à un scénario laborieux (adaptant une nouvelle d’Edgar Poe) et à la réalisation pesante de Brad Anderson.

  • DE BRAD ANDERSON. AVEC KATE BECKINSALE, JIM STURGESS, MICHAEL CAINE. 1H52. SORTIE: 29/10.
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content