Critique

[critique ciné] Riders of Justice, réjouissant

Jean-François Pluijgers
Jean-François Pluijgers Journaliste cinéma

Retrouvant pour la cinquième fois Mads Mikkelsen, Anders Thomas Jensen (Adam’s Apples) signe un petit bijou de comédie noire.

Rentré au pays après la mort de sa femme dans une collision ferroviaire, Markus Hansen, un militaire de carrière danois à tendance psychorigide, apprend d’un rescapé ne croyant pas aux coïncidences que ce qui ressemblait à un accident pourrait bien être un attentat visant un repenti du gang des Riders of Justice. Et de fomenter une vendetta, aidé par un fort improbable trio de geeks s’avérant être autant de bras cassés. Retrouvant pour la cinquième fois Mads Mikkelsen (lire son interview), son comédien fétiche, méconnaissable et comme toujours excellent, Anders Thomas Jensen (Adam’s Apples) signe un petit bijou de comédie noire, emmenant ce film de vengeance en terrain aussi absurde qu’imprévisible. Réjouissant.

D’Anders Thomas Jensen. Avec Mads Mikkelsen, Nikolaj Lie Kaas, Lars Brygmann. 1h51. Sortie: 22/12. ***(*)

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content