Critique

[Critique ciné] Pupille, film choral à thème illustratif au possible

Nicolas Clément
Nicolas Clément Journaliste cinéma

DRAME | Moins un film de cinéma qu’une espèce de très long prétexte à soirée-débat dans un planning familial.

[Critique ciné] Pupille, film choral à thème illustratif au possible

Illustratif au possible, ce film choral à thème entend lever le voile sur chacun des aspects du processus d’adoption de la manière la plus bienveillante et surtout didactique qui soit. Assorti de partis pris formels désastreux -cette séquence au montage godardien complètement loupée-, Pupille n’en est pas moins inexplicablement traversé de purs poncifs relevant du registre de la comédie romantique. Fille de Miou-Miou et de Julien Clerc, Jeanne Herry (Elle l’adore) type ses personnages jusqu’à la caricature -Lellouche et ses doutes qui surjoue la virilité sensible, Kiberlain et ses gommes à mâcher qui en fait des caisses… Pour ce qui est moins un film de cinéma qu’une espèce de très long prétexte à soirée-débat dans un planning familial.

De Jeanne Herry. Avec Élodie Bouchez, Sandrine Kiberlain, Gilles Lellouche. 1h47. Sortie: 05/12. **

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content