Critique

Critique ciné: Pour Ulysse, juste, admirable et bouleversant

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

DOCUMENTAIRE | Il y a la souffrance, mais aussi l’espoir, l’injustice sociale mais aussi l’utopie, la solitude abjecte mais aussi la solidarité.

Celles et ceux que Giovanni Cioni filme dans et autour du centre de socialisation de Florence sont des marginaux, des exclus, passés par la rue, la délinquance, la toxicomanie ou les troubles psychiatriques. « La coercition n’existe pas en démocratie… sauf dans le système de santé », lance l’un d’entre eux, figure marquante parmi beaucoup d’autres, auxquels Cioni offre l’espace de la parole et du regard. Avec souvent -nous sommes en Italie- de la musique, des chansons, pour exprimer ce qui peut dépasser les mots… Juste, admirable et bouleversant!

  • DE GIOVANNI CIONI. 1H30. SORTIE: 18/06.
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content