Critique

Critique ciné: Out of the Furnace (Les Brasiers de la colère)

Out of the Furnace - Christian Bale © Kerry Hayes
Jean-François Pluijgers
Jean-François Pluijgers Journaliste cinéma

DRAME | On trouve, au coeur de Out of the Furnace, deux frères à qui la vie n’a pas fait de cadeaux.

Soit, d’une part, Russell (Christian Bale) qui a suivi la tradition familiale de dur labeur dans les hauts-fourneaux d’une petite ville ouvrière de Pennsylvanie; et d’autre part, Rodney (Casey Affleck) qui s’est engagé dans l’armée pour revenir laminé d’Irak. Entrelaçant leurs destins en un engrenage tragique, Scott Cooper (Crazy Heart) prend le pouls d’une Amérique durement marquée par la crise. De quoi donner un supplément d’âme à un film au trait malheureusement fort appuyé – voir ainsi l’hommage grossier à The Deer Hunter, de Michael Cimino -, mais valant encore par d’intenses numéros d’acteurs – les susnommés, mais aussi Woody Harrelson ou autre Sam Shepard.

  • De Scott Cooper. Avec Christian Bale, Casey Affleck, Woody Harrelson. 1h56. Sortie: 05/02.
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content