Critique

Critique ciné: Nymphomaniac – volume 2

Nymphomaniac - Charlotte Gainsbourg © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

DRAME | Lars von Trier n’est pas misogyne. Il a, des femmes, une peur qui déjà se glissait dans Antichrist et que le second « volume » de Nymphomaniac

De la peur des femmes au dégoût du sexe, il n’y a qu’un pas, que le thème de la nymphomanie vient incarner avec force parfois, von Trier restant un cinéaste à l’expression formelle sporadiquement passionnante. Mais quelle tristesse d’une fois encore (par défense, comme certaines religions) donner à la sexualité féminine une résonance par essence masochiste! La femme tant redoutée n’est ici qu’instrument privé d’âme d’un film atterrant de barbarie rétrograde.

  • De Lars von Trier. Avec Charlotte Gainsbourg, Stellan Skarsgard, Stacy Martin. 2h04. Sortie: 29/01.
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content