Critique

[Critique ciné] Nos vies formidables, touchant

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

DRAME | Alcool, drogues, médocs: Margot prend de tout, et trop. Et elle en a assez.

[Critique ciné] Nos vies formidables, touchant

Margot débarque dans un centre de désintoxication. Alcool, drogues, médocs: elle prend de tout, et trop. Et elle en a assez. Dans la grande maison perdue en pleine campagne, elle fait la connaissance d’autres « consommateurs », pensionnaires volontaires ou non d’une structure ouverte, où sont offerts secours et thérapies, dans un cadre strict mais humain. Le lourd secret que cache Margot y sera-t-il révélé? Julie Moulier, au visage tragique et à l’intériorité troublante, joue et coscénarise un film que Fabienne Godet (Une place sur la Terre) réalise sobrement. Les comédiens, touchants, font croire à leurs personnages, formant un ensemble à la détresse palpable.

De Fabienne Godet. Avec Julie Moulier, Johan Libéreau, Zoé Héran. 1h57. Sortie: 06/03. ***(*)

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content