Critique

[critique ciné] Le Dormeur éveillé

Jean-François Pluijgers
Jean-François Pluijgers Journaliste cinéma

Cinéaste insomniaque, Boris Van der Avoort signe, avec Le Dormeur éveillé, un documentaire à la première personne en forme d’enquête sur le sommeil.

S’ouvrant sur un défilé de moutons qu’accompagne un monologue introspectif de l’auteur, le film multiplie les échappées oniriques en un geste plastique de toute beauté. Manière d’immerger le spectateur au confluent du réel et du rêve, non sans arpenter un champ d’investigation embrassant époques et cultures différentes, humains et non humains. Avec encore, en filigrane de cette réflexion critique, une question lancinante: « Confondons-nous insomnie et inadéquation aux normes imposées par la société? » Vaste sujet, trouvant ici une expression inspirée…

De Boris Van der Avoort. 1h14. Sortie: 16/06. ***(*)

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content