Critique

[critique ciné] La Mesure des choses: écho au mythe d’Icare

Avec La Mesure des choses, Patric Jean propose une réflexion à la fois urgente et poétique sur la démesure d’une humanité qui aurait outrapassé les limites de la Terre et semé le désordre dans le monde.

Avec La Mesure des choses, Patric Jean (La Domination masculine) propose une réflexion à la fois urgente et poétique sur la démesure d’une humanité qui aurait outrepassé les limites de la Terre et semé le désordre dans le monde. Le film débute avec de minuscules fourmis, puis nous emmène à la cime d’immenses arbres. Le très petit et le très grand se côtoient. De quoi s’interroger sur le sens de la mesure. Ou faire écho au mythe d’Icare, que son père Dédale encourage à ne voler ni trop bas, ni trop haut. Contée par Jacques Gamblin, l’adresse de Dédale à son fils va servir de fil d’Ariane à la réflexion menée par Patric Jean. L’inventeur grec met en garde son fils, et à travers lui, l’humanité, contre le danger qui les guette. Ce danger, c’est l’hubris, autrement dit la démesure de l’homme face aux dieux (que l’on pourrait aujourd’hui « remplacer » par l’éthique) et à la nature. Derrière ce décor mythologique, la réalité scientifique rattrape les hommes. Au fil d’une promenade en Méditerranée, le cinéaste écoute des pêcheurs, des migrants, des océanographes, des sauveteurs, autant de voix inquiètes qui disent le tombeau que se creuse une humanité délirante et coupable d’avoir dénaturé la nature et déshumanisé une partie de ses enfants. Patric Jean fait alterner ces témoignages, les conseils inspirés de Dédale à son fils et des tableaux visuels à la fois sublimes et profondément inquiétants, qui font écho au désordre du monde, aux carnages en cours, aux différents champs de bataille de l’humanité sur lesquels s’abattent la démesure et son cortège de drames, la question migratoire, la catastrophe écologique, les dérives du capitalisme.

De Patric Jean. 1 h 30. Sortie: 05/01. ***(*)

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content