Critique

[Critique ciné] Jusqu’ici tout va bien, globalement savoureux

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

COMÉDIE | Si le pitch pouvait laisser craindre du lourd, cette comédie sociale de Mohamed Hamidi prend régulièrement le contre-pied des clichés.

[Critique ciné] Jusqu'ici tout va bien, globalement savoureux

Afin d’échapper à un redressement fiscal sanglant, Fred Bartel (Gilles Lellouche), le patron d’une boîte de com’ parisienne, est contraint de délocaliser sa petite entreprise à La Courneuve, zone franche. Le choc des cultures s’annonce violent, il va tenter de l’adoucir en recourant aux services de Sami (Malik Bentalha), un jeune issu de la banlieue, chargé de déminer le terrain… Si le pitch pouvait laisser craindre du lourd, cette comédie sociale de Mohamed Hamidi (La Vache) se révèle globalement savoureuse, prenant régulièrement le contre-pied des clichés quand elle ne les désamorce pas, jouant la carte d’une solidarité réinventée au nom de la débrouille -les emmerdes, ça rapproche. Le tout, porté par des acteurs complices et quelques gags servis à point.

De Mohamed Hamidi. Avec Gilles Lellouche, Malik Bentalha, Sabrina Ouazani. 1h30. Sortie: 27/02. ***

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content