Critique

[Critique ciné] Hacksaw Ridge: lourd, démonstratif mais impressionnant

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

FILM DE GUERRE/BIOPIC | Mel Gibson sait filmer la violence. Avec exaltation dans l’héroïque Braveheart, jusqu’à l’écoeurement dans le doloriste The Passion of Christ, et maintenant avec horreur dénonciatrice dans un Hacksaw Ridge célébrant la figure d’un objecteur de conscience américain.

[Critique ciné] Hacksaw Ridge: lourd, démonstratif mais impressionnant

Desmond Doss (joué par Andrew « Spider-Man » Garfield) s’est engagé pour participer à la Seconde Guerre mondiale, mais refuse de porter une arme. Il ne veut pas tuer mais sauver des vies, en tant qu’infirmier. Gibson ne fait pas dans la nuance et place l’obéissance à Dieu au coeur d’un film lourd et démonstratif, mais dont les séquences de combat impressionnent, évoquant avec force un enfer des plus concrets.

DE MEL GIBSON. AVEC ANDREW GARFIELD, VINCE VAUGHN, TERESA PALMER. 2H11. SORTIE: 09/11. ***

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content