Critique

Critique ciné: Fiston

Fiston © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

COMEDIE | Une à une, les jeunes vedettes du stand-up à la scène et à la télévision passent au grand écran. Avec un bonheur très inégal, voire parfois des résultats carrément catastrophiques (voir tout récemment Fabrice Eboué et son navrant Crocodile du Botswanga).

Une à une, les jeunes vedettes du stand-up à la scène et à la télévision passent au grand écran. Avec un bonheur très inégal, voire parfois des résultats carrément catastrophiques (voir tout récemment Fabrice Eboué et son navrant Crocodile du Botswanga). C’est au tour de Kev Adams, 22 ans seulement, de tenter l’aventure, dans une comédie amoureuse et farfelue où il campe un ex-ado boutonneux et complexé, recourant aux conseils d’un vieux dragueur (Franck Dubosc) pour tenter de conquérir la fille dont il est « bleu » depuis l’enfance. Cela ne va pas chercher loin mais le sourire et le rire sont au rendez-vous, sans méchanceté, dans une atmosphère sympathique et complice comme Adams sait les créer sur les planches.

  • DE PASCAL BOURDIAUX. AVEC KEV ADAMS, FRANCK DUBOSC, NORA ARNEZEDER. 1 H 28. SORTIE: 26/03.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content