Critique

[Critique ciné] Can You Ever Forgive Me?

Jean-François Pluijgers
Jean-François Pluijgers Journaliste cinéma

COMÉDIE DRAMATIQUE | Les histoires d’escroquerie passent généralement bien à l’écran.

[Critique ciné] Can You Ever Forgive Me?

C’est au son mélancolique du I Thought of You Last Night de Jeri Southern que s’ouvre Can You Ever Forgive Me?, bande-son idoine de la vie de Lee Israel, autrice acariâtre, alcoolique et solitaire dont le projet de biographie de Fanny Brice n’intéresse personne, et certainement pas son agent. Et qui, à court de ressources, entreprend un jour de produire des faux de lettres de célébrités, de Noel Coward à Dorothy Parker, pour découvrir qu’il y a là un business juteux mais pas dénué de risques… Les histoires d’escroquerie passent généralement bien à l’écran. Inspirée de son autobiographie, celle de Lee Israel ne fait pas défaut, donnant un surcroît de piquant au film de Marielle Heller, non sans permettre à Melissa McCarthy de briller dans un registre dramatique qu’on ne lui soupçonnait guère…

De Marielle Heller. Avec Melissa McCarthy, Richard E. Grant, Dolly Wells. 1h46. Sortie: 06/02. ***(*)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content