Critique

Critique ciné: Baby Balloon

Baby Balloon © DR
Nicolas Clément
Nicolas Clément Journaliste cinéma

COMÉDIE DRAMATIQUE | On connaît la longue histoire d’amour-haine entre le rock et les cités industrielles. C’est donc à Liège que Bici, jeune fille boulotte dont les aspirations ont tendance à salement se fracasser sur la rudesse du réel, envoie la sauce façon Beth Ditto du coin en compagnie de ses Bitches.

Mais l’équilibre précaire de ce groupe de copains pourrait bien vaciller avec l’arrivée d’Anita, jolie bourge dont s’éprend Vince, guitariste adoré par son bibendum de chanteuse… Si les chassés-croisés amoureux de cette chronique adolescente évoquent davantage un feuilleton AB Productions -Bici et les garçons, donc- qu’un condensé éruptif d’Histoire du rock, la question du physique ingrat et de l’acceptation de soi est quant à elle amenée avec la finesse d’un éléphant dans un magasin de porcelaine. Plat, prévisible, maladroit, aussi mal joué que réalisé: un gros plantage.

  • Comédie dramatique de Stefan Liberski. Avec Ambre Grouwels, César Domboy, Pauline Parigot. 1h24. Sortie: 20/11.
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content