Critique

[Critique ciné] 2:22, que du vide

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

THRILLER | Beaucoup d’esbroufe et peu d’inspiration.

[Critique ciné] 2:22, que du vide

Dylan est contrôleur aérien. Un jour, il passe à deux doigts de causer une catastrophe. Mis à pied, il vivra une histoire d’amour étrange avec une passagère d’un des vols concernés… Sur fond de fantastique et de répétition cauchemardesque d’un crime, 2:22 joue la carte du thriller romantique avec beaucoup d’esbroufe et peu d’inspiration. Ses effets visuels bruyants ne recouvrent que du vide.

De Paul Currie. Avec Teresa Palmer, Michiel Huisman, Remy Hii. 1h38. Sortie: 05/07. **

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content