Critique

Being Flynn

© DR
Jean-François Pluijgers
Jean-François Pluijgers Journaliste cinéma

DRAME | Adapté du roman Encore une nuit de merde dans cette ville pourrie de Nick Flynn, Being Flynn nous emmène à Boston, sur les pas d’un employé d’un foyer pour sans-abris ayant la surprise d’y voir un soir atterrir son père -écrivain mythomane et rattrapé par la dureté de l’existence.

Et la vie du jeune homme, instable, de vaciller encore un peu plus. Paul Weitz ( About A Boy) signe un drame en prise sur la misère, physique et morale, qu’il double d’une exploration acérée des rapports père-fils. En résulte un film dont l’humeur neurasthénique se mue joliment en proposition mélancolique, au son de Badly Drawn Boy.

De Paul Weitz. Avec Paul Dano, Robert Deniro, Olivia Thirlby. 1 h 42. sortie: 05/09. ***

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content